Jean de LA FONTAINE (1621 - 1695)
Après une tentative rapidement avortée d'engagement religieux en 1642, il se marie en 1647 avec une trop jeune femme et trouve un engagement professionnel en achetant la charge de Maître des Eaux et Forêts de Château Thierry. En 1657, protégé par Madame de Sévigné et son oncle Jannart, il est présenté au surintendant Fouquet et a ses entrées au château de Vaux. Il en devient l'un des pensionnés mais non parasite car il s'engage à donner des poésies pour payer ses termes.
Mais la chute de Fouquet, sa poursuite pour usurpation du titre nobiliaire de La Fontaine, contraignent le poète à s'exiler en Limousin avec son oncle. Il en restera, en 1663, la relation de ce voyage de Paris à Limoges. Entre 1664 et 1672, La Fontaine, qui avait écrit une ode en faveur de Fouquet, n'est pas admis à la Cour, contrairement à ses amis de Vaux.
Il emploie les nombreuses heures de liberté que lui laisse sa charge à écrire trois recueils de Contes et nouvelles en vers qu'il soumet, en première lecture, à la jeune duchesse de Bouillon, née Marie Mancini. Dans le même temps paraissent les six premiers livres des Fables en 1668. Il écrit entre 1664 et 1685 ses Contes et nouvelles en vers, dont la quatrième partie, jugée trop licencieuse, sera interdite à la vente en 1674.

Pour les « Pharmaciens Bibliophiles » et par les soins de MM. Reaubourg et Boinot, cette édition du Voyage de Paris à Limoges a été composée d'après l'édition des « Grands écrivains de la France»; les lettres V et VI ont été établies suivant les originaux suivant de la Bibliothèque de l'Arsenal. La même orthographe et la mème ponctuation ont été données aux lettres I à IV. Imprimée par Fequel et Baudier pour le texte, par Jacques Frélaut pour les gravures sur les presses de Roger Lacourière, elle a été achevée àa Paris, le 15 mai 1951.

Jean FRÉLAUT
(1879 - 1954)
Jean Frélaut fut graveur, illustrateur, peintre de marines et de paysages. Élève de l'atelier de Cormon, il exposa dans les principaux salons parisiens. Artiste délicat au métier sûr et précis, il évoquait à la perfection la vie profonde et mélancolique de la campagné du Morbihan qu'il connaissait bien : villages, fermes, landes, processions.
Il est connu comme illustrateur en particulier des Fables de La Fontaine, de Monsieur des Lourdines d'Alphonse de Chateaubriant, du Grand Meaulnes d'Alain Fournier, du Roman de Renart. Les gravures de Jean Frélaut pour le Voyage de Paris à Limoges ont été imprimées par Jacques Frélaut, le propre frère de l'artiste.