VIRGILE (70 -19 av. J.-C.)
Né dans une famille modeste, Virgile étudie à Crémone, Milan et Rome où il s'intéresse à la philosophie épicurienne et compose ses premiers vers. C'est dans les années 42 à 39 av. J.-C. que Virgile, en s'inspirant des Idylles de Théocrite, compose les dix Bucoliques où, par l'intermédiaire de la voix de bergers, est évoquée l'actualité de son époque. Le succès des Bucoliques, la protection et l'amitié du riche Mécène et du futur empereur Auguste font alors du poète l'un des écrivains les plus estimés du nouveau régime. Pourtant, le poète n'occupera jamais de fonction officielle à la cour impériale et passera presque toute sa vie dans une villa qu'il avait achetée près de Naples.
C'est là qu'il compose, entre 39 et 29, une grande fresque de la vie rustique, les Géorgiques, et, à partir de 29, une vaste épopée nationale, l'Enéide. Cette dernière œuvre n'est pas achevée lorsque Virgile meurt au retour d'un voyage en Grèce.
Sa renommée ne cessera de grandir. Le poète doit cette gloire à la richesse de son oeuvre et à la puissance de sa sensibilité.

Pour les "pharmaciens bibliophiles" et par les soins de Gaston Réaubourg et Georges Boinot, cette édition des "bucoliques" a été imprimée sur les presses de Fequet et Baudier, pour le texte, et par Camille Quesneville, pour les gravures. Elle a été achevée a paris le 25 novembre 1952.

Marcel ROCHE
(1890 - 1952)
Il fut élève à l'Académie Jullian et de Fernand Cormon à l'École des Beaux Arts. Il fut peintre de genre: scènes, nus, figures, portraits, paysages souvent animés comme des scènes de bal ou des arrivées au port. Il eut recours à différentes techniques : gouache, aquarelle, huile, collages. Il participa aux expositions collectives du Salon des Indépendants et du Salon d'Automne.
Parallèlement à son oeuvre peint, il a illustré Poèmes de Paul Morand, Les Amoureuses d'Alphonse Daudet.