Jules MICHELET (1798 - 1874)
Historien de la nation française, historien du peuple au siècle des révolutions, philosophe des faits et des structures des civilisations, géographe.
Docteur ès lettres en 1819, il entreprend son journal, destiné à son ami Poinsot alors étudiant en pharmacie. En 1827, il est nommé maître de conférences de philosophie et d'histoire à l'École Normale. En 1830, il est nommé professeur de morale et d'histoire au Collège de France. Il effectue entre temps de nombreux voyages en Europe. Après l'interruption de ses cours par la révolution de 1848, il inaugure au Collège de France un cours consacré à l'amour et à l'éducation. Son cours est suspendu car dénoncé comme hostile à Louis Napoléon Bonaparte et blâmé pour son caractère trop polémique.
Destitué de ses fonctions en 1852, sans obligations professionnelles, il passera souvent une partie de l'année en province. C'est ainsi que de juin à octobre 1859, il séjourne à Saint-Georges-de-Didonne, séjour qui lui inspirera La Mer, publié en 1861.

Aymar de LÉZARDIÈRE
Né en 1917, peintre de paysage, dessinateur, aquarelliste, graveur, ses oeuvres sont présentées en 1983 à Paris par la galerie Bernheim dans une exposition personnelle sous le titre Etangs et marais. En 1992, il participe à l'exposition De Bonnard à Baselitz, 10 ans d'enrichissement au Cabinet des Estampes, 1978 - 1988.
Il puise son inspiration dans les paysages désertés par l'homme, les étangs et marais de sa Vendée natale. Dans un style réaliste et serein, il en transmet l'ambiance silencieuse.