Prosper MÉRIMÉE (1803 - 1870)
Fils d'un professeur de dessin à l'École Polytechnique, élève du lycée Henri IV, il poursuit ses études avec une licence en droit et dès 1829 ébauche ses premières oeuvres. Accaparé par la vie mondaine, il fréquente les salons littéraires où il lit ses oeuvres, se lie avec Victor Hugo, Alfred de Musset. Il voyage en Europe et rencontre en Espagne le comte de Montijo, père de la future impératrice Eugénie dont il sera le précepteur.
Nommé en 1843 inspecteur général des monuments historiques, il voyage à travers la France et publie ses notes. En 1840 paraît Colomba et en 1845 Carmen. Il est élu à l'Académie Française. Sous l'Empire, il sera maintenu dans ses fonctions et se voit couvert de faveurs par Napoléon III et de critiques par les auteurs ôpposés au régime. Depuis 1862 sa santé se dégrade. C'est en 1869 qu'il publie Lokis peu avant de s'éteindre.

Yves MILLET
Né en 1934 à Vierzon, il s'installe à Paris en 1954 et fréquente l'atelier de gravure de Hayter. Peintre de compositions animées, de décors de théâtre, de cartons de vitraux, dessinateur, graveur, illustrateur, il participe à de nombreuses expositions collectives dont le Salon des Réalités Nouvelles à Paris en 1960, « Mythologies quotidiennes » au Musée d'Art Moderne de Paris en 1964, le Salon de la Jeune Peinture à Paris en 1966, le Salon Comparaisons à Paris en 1969, « Art fantastique et surréalisme » au Château de Culan en 1969, la galerie Paul Bruck au Luxembourg, le Musée d'Art Moderne de Paris en 1972, le Musée de l'Ermitage en 1982 et 1989. Il a également été exposé au Musée d'Art Contemporain de Dunkerque, à la Bibliothèque Nationale à Paris, au Musée de Saint-Omer.