LES THÉRIAQUES Préface d'Henri Bonnemain
« Les Thériaques » constituaient le remède de choix pour toutes sortes d'affections, du fait de leur composition très élargie conjuguant les trois règnes de la nature: végétaux, minéraux et animaux.
Par leur présence simultanée dans la formule, ils aboutissaient à une réunion de produits naturels permettant de débarrasser le corps des « humeurs » engendrant les maladies les plus redoutables et les plus éprouvantes, telles que la peste, les morsures d'animaux, l'« air infecté », ou « une trop grande quantité d'acide qui se rencontre dans les corps ».

Annapia ANTONINI
Née à Lugano en 1942, après avoir été étudiante et diplômée de l'École Normale de Locarno, elle étudia le dessin avec le professeur Bolzani. À Paris, elle poursuit ses études de dessin à l'Académie Jullian avec Mac Avoy, puis des études de peinture avec Pierre Jérôme et Guastalla, enfin des études de gravure avec Johnny Friedlaender.
Ses expositions particulières se sont succédé depuis 1964 en Suisse, en France, en Suède, en Italie, au Luxembourg, en Allemagne, en Belgique, au Japon, aux Etats-Unis, à Londres. Elle a illustré de nombreux livres et albums, entre autres Hortulus de Virgile, orné de sept eaux-fortes.