Rabindranath TAGORE (1861 - 1941)
Écrivain indien né à Calcutta, il était le quatorzième enfant d'une famille de lettrés et d'artistes. En 1878, il se rend en Angleterre et s'initie à la littérature et à la musique européennes. En 1881, il publie les Lettres d'un voyageur en Europe dans le journal littéraire fondé par deux de ses frères. Il connaît en 1883 à Calcutta une aventure mystique qui lui inspire le poème L'Éveil de la cascade dans le recueil Les Chants de l'aurore. Il épouse une fillette de dix ans de sa caste et reçoit de son père la gestion du domaine familial. En 1901, il inaugure l'école de Santiniketan. Puis, malgré de nombreux deuils, il n'hésite pas à s'engager dans le Mouvement National prônant l'indépendance de l'Inde.
En 1901, paraît Gora et en 1912 Gitanjali publiés à Londres en anglais et traduit aussitôt par Gide en 1913 sous le titre L'Offrande lyrique. Il reçoit la même année le prix Nobel et va donner des conférences en Angleterre et aux Etats-Unis. En 1921, il crée à Santiniketan une université internationale puis il effectue de nombreux voyages à travers le monde tout en produisant une abondante oeuvre littéraire.

Salai BURMAN
Né à Calcutta en 1935, il a passé ses remières années au Bengale oriental puis a vécu à Dibrugarth. En 1951, il entre à l'École des Beaux Arts de Calcutta et obtient son diplôme de fin d'études en 1956. Durant ces années, il visite le nord et le centre de l'Inde. Puis il vient à Paris et poursuit ses études à l'école Nationale des Beaux Arts de la capitale jusqu'en 1959. Il voyage alors en Italie et il est très impressionné par les fresques et les peintures de la Renaissance ainsi que par l'art étrusque. Il voyage également en Grèce et en Angleterre. En 1961, il repart en Inde et demeure une année dans son pays. Il revient à nouveau à Paris et séjourne régulièrement dans le Lot-et-Garonne.
Ses oeuvres, présentées dans de très nombreuses expositions particulières, de groupes, de salons ont été acquises par tous les musées du monde. Il a publié Hommage à toi, France, illustration d'un poème de Mallarmé mais L'Offrande lyrique est sa première illustration d'un livre de bibliophilie.