Alphonse DAUDET (1840 - 1897)
Né à Nîmes dans une famille de la bourgeoisie commerçante royaliste et catholique, obligée de s'exiler à Lyon après avoir été menée à la ruine par le père, Alphonse Daudet, sans passer son bac, devient pion à Alès pour deux ans. En 1857, il rejoint son frère Ernest à Paris où il rencontre Rochefort, Gambetta, Barbey d'Aurevilly, Vallès et obtient en 1858 ses premiers succès avec Les Amoureuses. Il a la chance en 186o d'entrer au cabinet du duc de Morny qui lui laisse beaucoup de liberté.
Il voyage, écrit, fait paraître en 1867 Le Petit Chose, puis de 1866 à 1869, Les Lettres de mon moulin, éditées par Hetzel. Il fait partie de l'Académie Goncourt dès sa fondation. C'est en 1872 que paraissent Les Aventures prodigieuses de Tartarin de Tarascon, qui n'ont cependant à l'époque obtenu guère plus de succès que son drame L'Arlésienne. La célébrité viendra avec Jack en 1876 et ne cessera de grandir avec ses silhouettes devenues légendaires.

Cet ouvrage, le huitième de la SOCIÉTÉ DES PHARMACIENS BIBLIOPHILES publié par les soins de MM . L.-G. Toraude G. Beytout, E.-H. Guitard, le Professeur Olivier et L. Sergent, est illustré de compositions de JACQUES TOUCHET aquarellées par lui-même. La typographie a été exécutée dans les ateliers de Pierre BOUCHET, à Boulogne-sur-Seine et le tirage à cent soixante-quinze exemplaires sur Vélin d'Arches fut achevé sur ses presses pour Pâques 1940.

Jacques TOUCHET
(1887 - 1949)
Dessinateur, illustrateur, élève de E Renouard et L. Morin, il dessine beaucoup durant sa captivité en 1914 - 1915. Il donne ensuite ses croquis au Matin, à L'Illustration, aux Annales. Il exprime sa verve humoristique dans Frou-Frou et Fantasio.
Il illustra de nombreux ouvrages : les Voyages de Gulliver de Swift, les Fables et les Contes de La Fontaine, Clochemerle de Gabriel Chevalier, l'Eloge de la folie d'Erasme, les Contes des mille et une nuits, Les Aventures du roi Pausole de Pierre Louis, Gargantua et Pantagruel de Rabelais.